Newsletter

Contact

Agenda

Autres évènements
en région

Webinaire - La vaccination des soignants : quels enjeux éthiques ?

 

Il y a un peu plus d’un an, la pandémie de Covid-19 s’abattait sur la France l’obligeant à prendre des mesures exceptionnelles sur toute la population (gestes barrières, couvre-feu, confinement…).Ces mesures provoquent des perturbations sur le fonctionnement des sociétés, délétères pour le tissu social avec des conséquences indirectes graves sur la santé. Ainsi, la vaccination est très attendue et apparaît comme la seule manière possible de contrôler à terme la pandémie.

Depuis fin 2020, plusieurs vaccins, en quantité limitée, ont vu le jour et une politique vaccinale a débuté en priorisant des populations-cibles : les personnes de plus de 75 ans notamment celles vivant en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), les personnes présentant des comorbidités et les soignants. Pour ces derniers, la vaccination semble primordiale puisque la Covid-19 est devenue la première des maladies nosocomiales.  En effet, selon Santé Publique France, environ 45 000 personnes l'ont contracté à l'hôpital en un an, et, dans un tiers des cas, c'est un professionnel de santé qui est à l'origine de la contamination.

Bien que les personnes âgées et celles présentant des comorbidités se vaccinent largement, on observe un faible taux de vaccination dans la population soignante (environ 40 % des personnels des EHPAD et 30 % des soignants, en ville et à l’hôpital). Comment expliquer cette faible adhésion des soignants à la vaccination contre la Covid-19 ? La protection des patients est un devoir fondamental des professionnels de santé. Dès lors, peut-on considérer que la vaccination est une « exigence éthique » pour les soignants ?

Face à ce faible taux de vaccination, les soignants sont critiqués par la population générale estimant compromettre la sécurité collective. D’ailleurs, de plus en plus de plaintes juridiques émanent de patients contaminés par des soignants non vaccinés et certains patients refusent d’être pris en charge par ces professionnels de santé. Qu’en est-il de la responsabilité des soignants et de leur institution ?

Le gouvernement s’interroge quant à rendre obligatoire cette vaccination pour les soignants afin de freiner la propagation de l’épidémie. Mais, dans un contexte de grande tension du secteur sanitaire (manque de moyens dénoncé depuis des années, manque de reconnaissance des métiers de la santé), l’obligation vaccinale ne risquerait-elle pas d’exacerber la défiance des soignants ?

De manière générale, comment concilier respect de l’autonomie et éthique professionnelle ? Liberté individuelle et  sécurité collective ?

 

Intervenants

  • Pascal Ducourneau, PU de Sociologie - LASA, Président du comité d’éthique de la recherche, UBFC Besançon
  • Fatima Elbaraka, IDE en réanimation médicale, CHU Dijon
  • Sophie Monnier, Maître de conférences en Droit public, UBFC Dijon
  • Francoise Salvadori, Maître de conférences en Immunologie, UBFC Dijon

Modérateurs:

  • Jean-Pierre Quenot, PU-PH, Service de Médecine intensive-Réanimation du CHU de Dijon, Co-Directeur de l' EREBFC
  • Thierry Martin, Professeur Emérite de Philosophie, Président du Conseil d'Orientation de l'EREBFC

 

Infos pratiques 

Ce webinaire a eu lieu le jeudi 8 avril 2021 de 17h00 à 18h30.

Un lien sera prochainement disponible afin de le revoir