Newsletter

Contact

Agenda

Autres évènements
en région

[A paraitre] Le malade et la décision médicale

Retour aux articles

Journée régionale des soins palliatifs Bourgogne - Franche-Comté

Lundi 09 juillet 2018

[COLLOQUE] Annonce du colloque annuel grand public 2018 de l'EREBFC

Ecrit par EREBFC

Dans le prolongement des Etats Généraux de la Bioéthique, nous vous invitons à clôturer cette année de débat public par un colloque grand public consacré à la participation citoyenne aux débats de bioéthique. Eclairage de la complexité, confrontation des points de vue et échanges seront au programme.

La participation citoyenne au coeur de l'actualité bioéthique

Dans la perspective de la prochaine révision de la loi de bioéthique, le calendrier 2018 de la mission Info&Débats Publics de l'EREBFC aura été pleinement occupé par l'organisation d'Etats Généraux dans notre région, afin d'éclairer au mieux les décideurs politiques qui auront en charge de discuter puis de voter un texte législatif dont les enjeux ne relèvent pas simplement de la médecine mais interpellent, impliquent et concernent la société toute entière.

Nous avons ainsi organisé 17 rencontres citoyennes avec 3 publics différents (instances éthiques, grand public et lycéens/étudiants) pour débattre en petits groupes des questions éthiques soulevées par la fin de vie et le don de produits issus du corps humain - les deux thèmes choisis par l'EREBFC parmi les 9 soumis au débat par le Comité Consultatif National d'Ethique qui a coordonné les Etats Généraux.
L'objectif principal de ces rencontres était de permettre aux citoyens et citoyennes issus d'un grand public non spécialiste et non engagé de venir réfléchir collectivement et faire entendre leur voix sur des questions éthiques complexes qui impliquent de véritables choix de société. A ce titre, les Etats Généraux auront été un moment important de la vie démocratique de notre pays.

Bioéthique : qui fait (vraiment) la loi ?

Si les Etats Généraux valorisent la participation citoyenne à la vie politique en permettant à tout un chacun de contributer au débat public qui précédera le débat parlementaire autour de la prochaine loi de bioéthique, la voix du grand public n'est cependant pas la seule à se faire entendre. D'autres acteurs de la bioéthique, comme les experts (en médecine ou en sciences humaines), les politiques (qui disposeront des choix finaux) ou encore les associations militantes, entendent également peser sur le débat pour en orienter les conclusions.
Le Comité Consultatf National d'Ethique a ainsi auditionné plus de 150 organisations de tous horizons pour recueillir leur avis et leur positionnement sur ces questions complexes, en même temps que l'Assemblée Nationale ouvrait de son côté une mission d'information parlementaire. Dans la société et les médias, les associations militantes ont également cherché à défendre leurs positions, parfois dans la confrontation.

Le champ de questionnement ouvert par les Etats Généraux de la Bioéthique pendant ces quelques mois aura de fait été traversé par des formes d'expressions variées, ayant permis à une pluralité d'acteurs d'exprimer des avis différents, qu'il s'agisse de satisfaire sa curiosité, de soulever des problèmes ou de défendre ses convictions - avec une question centrale : quelle place pour le grand public dans un débat qui a parfois parfois peiné à permettre l'expression de ceux qui ne criaient pas le plus fort ?

Quelle place pour la société civile ?

Un colloque pour questionner l'exercice de la citoyenneté par le débat public et les outils d'une démocratie sanitaire se confrontant aux questions éthiques complexes

La communication autour des Etats Généraux a beaucoup insisté, et à juste titre, sur la valeur profondément démocratique de ce débat public et sur la dimension déterminante de la participation des citoyens et de la société civile au processus de révision de la loi. Mais au delà des effets d'annonce, quel sera, et surtout quel pourra être l'impact réel de cet investissement ? Qu'a-t-il spécifiquement apporté au débat ? Quels sont la légimité, la place et les moyens d'action de la participation citoyenne du grand public aux débats de bioéthique ?

Nous souhaitons placer cette question au coeur de nos réflexions à l'occasion de notre traditionnel colloque annuel grand public.

LES TABLES-RONDES AU PROGRAMME

Matin :

  • Grand public et décision politique : restitution des débats citoyens menés en Bourgogne - Franche-Comté pour les Etats Généraux de la Bioéthique, sur les thèmes de la fin de vie et du don de produits issus du corps humain.
  • Démocratie représentative et démocratie participative : la démocratie sanitaire doit-elle privilégier une participation plus directe des citoyens dans le débat bioéthique plutôt que le débat parlementaire ?

Après-midi :

  • La bioéthique entre savoirs experts et savoirs profanes : l'avis des scientifiques est-il nécessairement plus objectif et plus éclairé que celui du grand public ?
  • Activisme, militantisme, lobbysme : quelle place pour la participation associative et militante dans le débat citoyen en éthique de la santé ?

>> Télécharger le programme complet <<   

Vous souhaitez partiper ??  Inscrivez-vous via le formulaire accessible en cliquant ici, ou par téléphone auprès d'Isabelle MAUGEAIS, secrétaire de l'EREBFC, au 03 80 28 13 70